Madrid : 7 ans de succès pour l'Odarko -  SA 17 juillet 2010
 
  En 2007, à l'occasion de l'Europride à Madrid, on avait eu un coup de coeur pour l'Odarko. Un club à dimension humaine, une ambiance torride et des mâles à profusion. Si le dresscode est souhaité, il est aussi possible d'y entrer si tu ressembles à un homme et si tu as la sex attitude. Ce bar-sexclub est animé par de nombreux DJ et sa sono est d'une qualité exceptionelle. Le rythme de la zik te donne qu'une seule envie : te donner ! Passé le bar, son labyrinthe, ni sombre, ni lumineux, a été conçu par des mecs motivés et aimant la drague en backroom.
Tout d'abord, trois petites pièces dont une en gradins que les sketteurs savent s'approprier. Si tu as envie de crampons, de cho7s et de shorts bien ha-bités, c'est l'endroit pour cumer plus vite que ton ombre ou que certaines équipes se font éliminer au Mondial. J'ai testé pour vous, ce n'est que du bonheur sauf les courbatures dans l'avion au retour ! Cette jeune clientèle en redemande et ils sont surtout insatiables. Passé ce clan de jeunes, des mecs plus hardos ont envie de te faire passer à la "sauce supérieure". Torses nus principalement, piercing et tatoos en évidence,  souvent la barbe bien entretenue, le vrai Espagnol viril t'attend pour te faire ta fête. C'est chaud de partout, cuir, latex, military, tous les looks s'entremêlent avec une seule idée en tête : JOUIR ! Le son aidant, l'univers métallique, tout est fait pour que cela "cume" dans tous les coins. L'espace humide a été revu depuis 2007 et sa nouvelle disposition en fait un succès ! Quoi de plus excitant que de voir tous ces mecs se rincer la teub devant toi, de s'asperger d'eau froide pour survivre à l'exercice et vidanger le surplus de bières aux lopes qui veulent bien se donner ! L'Odarko, c'est un des 5 sexclubs d'Europe qu'il faut avoir vu et je dirai même avoir ... subi ! Que du bonheur. Deux jours de suite, j'en suis ressorti à six heures du mat, épuisé mais heureux ! Même fatigué, tu ferais tous les caprices du gars du vestiaire. Son sourire complice, son clin d'oeil, il sait que tu as jouï et que tu pars heu-reux. C'est vraiment dommage de cacher une si belle viande ! Ouvrez le vestiaire pour qu'on le remercie à notre façon ! Bravo l'Odarko... Happy Birthday ! Et encore longue vie. Seul point négatif : les boissons ne sont pas proportionnels aux bites, passez aux "3 dl", ce serait une excellente initiative même si on préfère des grosses ... bites et des petites boissons !

Tu l'as compris, Madrid sans passer par l'Odarko c'est n'avoir rien vu en Espagne !